mercredi 31 janvier 2007

Une nouvelle vision du monde : une nécessité !

Pour pouvoir "lire" le monde, pour mieux le comprendre, il ne faut plus le voir sous forme de frontières plus ou moins facilement repérables, d'ensemble opposables, duels : Asie ou Occident, musulmans ou chrétiens, communistes ou capitaliste, hommes ou femmes, etc.

De même, certaines confrontations, certains combats de modèles sont dépassés (Le choc des civilisations d’Huntington, La fin de l’histoire de Fukuyama). Ils ne sont que des visions duales et linéaires.

Nous avons en effet aujourd’hui une vision du monde très linéaire, très Newtonienne, qui s'applique très bien lorsque l'on est proche des équilibres. Mais aujourd'hui, tous les domaines, y compris dans notre vie quotidienne, nous montrent que nous sommes loin, souvent très loin des équilibres !

N'entendons-nous pas souvent dire : "c'est le chaos" ?

Jamais dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons eu accès, à une telle échelle, à l’ensemble des cultures, des philosophies ou des religions. Ce qui était réservé à quelques passionnés, voyageurs, explorateurs ou experts est maintenant disponible pour tous. Tout vient se mélanger, se confronter, s’enrichir quotidiennement dans nos vies. Toutes les connaissances - trop de connaissances et pas assez de connaissance – viennent se percuter, pour constituer notre univers. Un univers chaotique que nous ne comprenons plus très bien…

Par le passé, chaque grande découverte scientifique a toujours permis de voir le monde différemment (Galilée, Newton, Einstein, Prigogine pour n'en citer que quelques un). Et, aujourd'hui encore, l'état de connaissance le plus avancé, la théorie du chaos, peut nous aider à mieux comprendre le monde.

Si maitriser l'ensemble de la théorie du chaos est difficilement accessible à tout le monde, un de ces aspects peut être appréhendé par tous. Il s'agit des images fractales(1). C’est une image, il suffit de la regarder.

Le monde n’est plus linéaire. Il n’est plus relatif, il n’est plus quantique. Il est chaotique. Ou plus exactement, il est linéaire et relatif et quantique et chaotique

Pour voir et comprendre le monde, il faut intégrer, ne pas opposer : savoir extraire l’ordre du chaos, avoir une vision fractale et holographique !

(1) Un objet fractal possède au moins l'une des caractéristiques suivantes :

  • Il a des détails similaires à des échelles arbitrairement petites ou grandes.
  • Il est trop irrégulier pour être décrit efficacement en termes géométriques traditionnels.
  • Il est exactement ou statistiquement autosimilaire c'est-à-dire que le tout est semblable à une de ses parties. C'est une métonymie d'une partie pour le tout.

(Visitez Wikipedia sur les fractales)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo and looking forward to the evolvement of your thoughts...
To fractal delights ...Cheers Dada

Anonyme a dit…

Bonjour Bruno,

je me félicite pour ton blog.
Très intéressante la vision du monde "fractale" et surtout, je trouve, il explique bien la tendance...
J'avais l'habitude de penser plutôt à l'entropie, dont on avait parlé avec notre professeur de physique au lycée, mais je trouve l'approche fractale beaucoup plus proche à la réalité.
Un désordre ordonné, avec sa logique !
Dans tous les cas, les Italiens, comme la majorité des peuples du Méditerranée, on une vison plus fractale que linéaire.
Les Français par contre, élevée dans le berceau du rationalisme et dans la culture cartésienne, sont plus loin de cette vision.
Attention: je ne veux pas dire que les uns ou les autres sont meilleures, mais simplement que certaines cultures sont probablement plus proches à cette nouveau ordre mondiale, le chaos (tu as jamais conduit à Naples ?)
Encore mes compliments et mes meilleures salutations,

Mario CHIODI
Export Manager
CEDAP
MONACO

Michel a dit…

Bonjour Bruno,
Excellente synthèse et explication très claire et systémique d'un phénomène complexe. Une remarque sur la dualité et la vision linéaire dans notre culture:

Korzybski explique combien nous sommes prisonniers de notre structure de langage (Greco-Romain et Aristotélien) Je suis tombé sur un example frappant en apprenant un peu de Russe. La racine du môt réalité (ce réel dont nous parlons à chaque instant) est "res" c.à.d. la chose, l'objet statique et solide.

En russe la racine est "mouvement" Ceux qui parlent de réalité en russe ont donc une notion bien plus proche de la physique moderne et de l'approche fractale.

Korzybski et la SG me facinent, particulièrement pour analyser le discours politique actuel!
Merci pour cet excellent Blog
Michel Ickx

nab a dit…

bonjour bruno
je viens de découvrir ta théorie fractal , et je suis tt a fait d'accord avec toi.
le monde ou nous vivons aujourd'hui a tendance à négliger plusieurs coté de l'humain et il traite l'homme comme une information qui peut être vrai ou fausse comme un bit = 0 ou 1
mais l'information n'est qu'une partie du complexe qu'est l'homme .
car l'homme c'est aussi les émotions et la spiritualité qu on peut pas les qualifier de juste(1) ou de fausse(0).donc ce type de pensé cartésienne a eu des bonnes résultat comme l'invention du système binaire .mais aujourd'hui les scientifique travail sur l'ordinateur quantique ce lui ci n'attribue pas une valeur qui peut être sois 0 sois 1 a une information mais l'information peut prendre plusieurs valeur et peut être juste et fausse a la fois ,les premiers ordinateurs quantiques commence a fonctionner et les scientifiques espere trouver des reponse a des questions complexe comme la metaphysique.
je pense quand cette voix sera explorer , le mode de vie changerais
et se reconsilliera avec la nature qui a plutôt un aspect fractal
sebti nabil
hitiste algerien pharmaceb@yahoo.fr