mercredi 10 décembre 2008

Education conceptuelle occidentale ou apprentissage pratique asiatique : vers une intégration fractale ?

L’approche de l’enseignement présente des différences entre l’occident et l’Asie. Ainsi, si l’approche occidentale est très conceptuelle, déductive, l’approche asiatique est plus pragmatique, inductive.

Il faudrait bien sûr nuancer selon les matières enseignées, les différentes traditions ou l’âge de l’élève ou de l’étudiant.

Toutefois, plus on se rapproche de l'excellence en occident aujourd'hui, plus on se rapproche du conceptuel. Ainsi, le maitre explique. Et le meilleur maitre est celui qui explique bien. De même le meilleur élève est celui qui comprend le mieux. L'excellence est déduite.

A l’inverse, les plus grands maitres chinois (lire par exemple Fabienne Verdier dans Passagère du silence) ou japonais (lire par exemple Le Zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc) sont ceux qui savent faire répéter le bon geste. Ils font émerger l'excellence dans la répétition effectuée par l’élève. Et le bon élève est celui qui sait ne pas chercher à comprendre et sait s’abandonner dans la pratique du rituel. L'excellence est induite.

Ces deux approches sont en fait très liées à deux visions du temps très différentes : linéaire ou cyclique.

Ainsi, dans une vision linéaire, typiquement occidentale, ce qui compte c'est le but. Et pour l'atteindre il faut d'abord comprendre où on va. L'atteinte de son objectif est déduite de la bonne compréhension de la situation.

Dans une vision du temps cyclique, circulaire, typiquement asiatique, ce qui compte c'est la forme, le processus. Si on suit les bons rituels, les bons protocoles, on atteindra son but... même si on ne le connait pas au départ ! La bonne pratique va induire le meilleur résultat.

Un enseignement intégral sait organiser les étapes d'apprentissage répétitif et de compréhension conceptuelle. Des enseignements de ce type, plus inductifs, moins normatifs et qui savent faire émerger les qualités des élèves, existent et ont fait leur preuve depuis de nombreuses années (Auroville, Sri Aurobindo, Steiner, etc.)

On peut réfléchir à pousser encore plus loin cette intégration de manière fractale en trouvant des moyens d'intégrer de la compréhension dans l'apprentissage répétitif et en sachant introduire du répétitif dans la compréhension et le déductif.

Les moyens technologiques dont nous disposons sont surement des voies à explorer pour mieux approfondir et diffuser ces approches éducatives intégrales et fractales. Par exemples, les jeux vidéo, ou les jeux massivement en lignes, le serious gaming, paraissent pouvoir être des moyens d'enseignement intégral et fractal particulièrement intéressant...

mercredi 16 juillet 2008

Après le succès de la première édition, mon livre Réussir avec les Asiatiques à fait l'objet d'une seconde édition, revue et complétée, en juillet 2008 !

Merci à tous les lecteurs de la première édition et bienvenue aux nouveaux lecteurs de la nouvelle édition !


lundi 2 juin 2008

Asie - Occident : confrontation ou intégration Partie 3

Vous pouvez visionner ma présentation lors de la première journée de l'Université Intégrale :

Partie 3 (Partie 1 et 2 dans les 2 articles précédents) :

video

vendredi 30 mai 2008

Asie - Occident : confrontation ou intégration Partie 2

Vous pouvez visionner ma présentation lors de la première journée de l'Université Intégrale :

Partie 2 (Partie 1 dans l'article précédent) :

video

Asie-Occident : confrontation ou intégration ?

Vous pouvez visionner ma présentation lors de la première journée de l'Université Intégrale :

Partie 1 :

video



vendredi 8 février 2008

Monde fractal ? Monde intégral ?

Monde fractal ? Monde intégral ? Vision fractale ou intégrale ? Pour comprendre les liens et les différences entre ces deux visions, venez assister à la première journée de l'Université Intégrale que j'organise pour le Club de Budapest.


Université Intégrale, journée inaugurale - 29 février 2008
Vous trouverez ci-dessous le contenu de cette journée conçue et animée par Michel Saloff-Coste et Bruno Marion, avec l'appui des membres du Club de Budapest

Qu'est-ce que l'approche intégrale ?

Depuis les deux dernières décennies, un nouveau concept d'organisation du monde, révolutionnaire et radicalement différent du modèle actuel, est en train de prendre une ampleur accrue.

Connu sous le nom d'approche intégrale, il est utilisé dans tous les champs du savoir : des affaires à la médecine, de la psychologie au droit, de la politique au développement durable, de l'art à l'éducation, de la sociologie à la spiritualité...
Il
s'agit d'une démarche globale et inclusive.

Chaque discipline qui recourt à cette approche est ainsi en mesure de se réorganiser de façon plus complète, efficace et efficiente.
L'approche intégrale apporte un nouveau regard à ces disciplines. Elle met en lumière les zones d'approche qui ne présentent pas ce caractère intégral ou qui sont moins complètes. Elle peut servir de guide pour réorganiser ces disciplines.
La vision intégrale permet d'élargir la perspective dans laquelle un individu ou une entreprise évolue, en prenant simultanément en compte leurs dimensions intérieures, extérieures, individuelles et collectives, pour mieux « transcender et inclure » les antagonismes et la complexité du monde.
En d'autres termes, pour que vous ayez une vision complète d'un marché ou d'une situation et puissiez prendre les meilleures décisions possibles en toute connaissance de cause, vous devez prendre en compte une perspective globale incluant les quatre dimensions de la réalité : intérieur, extérieur, individuel, collectif.

Les inspirateurs, fondateurs, penseurs et praticiens de l'approche intégrale :
Rudolf Steiner, Sri Aurobindo, Pierre Teilhard de Chardin, Edgar Morin, Ervin Laszlo (fondateur du Club de Budapest), Ken Wilber, Andrew Cohen, Rupert Sheldrake, etc.

Les principales thématiques de l'approche intégrale :
- La rencontre de l'Est de l'Ouest, l'intégration de la pensée occidentale et asiatique
- Le concept d'évolution créative collective et individuelle
- Intégration et évolution des différents systèmes de représentation
- L'intégration des différentes formes d'intelligence (intellectuelle, émotionnelle, inspirationelle et spirituelle, etc.)
- La conscience non dualiste et expérientielle
- Les quatre quadrants
- Le féminin / masculin
- Etc.

Les exemples d'application de l'approche intégrale :
Education, Ecologie, Economie, Gestion/Administration, Architecture, Médecine, Alimentation, etc.

Les lieux, entreprises et projets porteurs de l'approche intégrale :
California Institute of Integral Studies, Auroville, Esalen, Findhorm, Integral Institut de Ken Wilber, www.gaia.com, Eveil et évolution, etc.

Date : vendredi 29 février 2008
Lieu : Forum 104 - 104 rue Vaugirard - 75006 Paris - Métro Saint-Placide ou Montparnasse
Horaires : 8h30 – 18h30
PAF : 120 € – Déjeuner pique-nique biologique / équitable inclus

Pour vous inscrire :
Veuillez envoyer un e-mail à : clubdebudapest290208@gmail.com
Le programme de la journée vous sera alors envoyé ainsi que des suggestions de lecture et les modalités de règlement.
Le nombre de places étant limité, nous prendrons les inscriptions dans l'ordre d'arrivée.

10 bourses seront octroyées par le Club de Budapest pour la participation à cette journée.
Merci d'adresser votre demande motivée à :
clubdebudapest290208@gmail.com

mardi 22 janvier 2008

La fractalisation de nos biorythmes ? Sources de dépression, de maladies, ou d’évolution ?

Il y a encore quelques décennies, la plupart d’entre nous étions exposés à 4 saisons au rythme immuable. Aujourd’hui, de plus en plus de gens sont exposés par leurs voyages aux quatre coins du monde, pour des raisons touristiques ou professionnelles, à des variations climatiques totalement chaotiques ! On part en plein hivers aux antipodes chercher le soleil, sa chaleur et sa lumière intense.

De même de plus en plus de gens exposent leur corps et leur mental à des changements d’horaires (travail posté) ou à des décalages horaires dus aux voyages.

Une partie du jour devient la nuit et inversement. Il y a de plus en plus d’été dans nos hivers…

Hors, il est prouvé que le corps et l’esprit sont particulièrement sensibles aux variations de température et peut-être plus encore aux variations d’intensité lumineuse.

Comment réagissent notre corps et notre esprit à ces changements chaotiques ? Voit-on apparaître de nouveaux comportements, de nouvelles maladies dues à ces changements ? Je ne serai ainsi pas étonné que certains d’entre nous soient plus disposés à ces changements alors que d’autres réagissent par des dépressions ou des maladies.

Quelles pourraient être les méthodes, les réponses à ces changements pour qu’ils soient non pas sources de dépressions ou de maladies mais sources d’évolutions tant physiques que mentales ?

Ne sommes-nous pas en train d’aggraver les effets chaotiques sur notre santé, à l'image de la météo qui elle aussi devient chaotique (l'été en décembre, l’hiver en juin...) sous l’effet du réchauffement climatique et des pollutions.

Comme dans une image fractale où le plus grand rejoint le plus petit, sommes-nous en train d'imposer à la nature ce que nous imposons a notre corps ? Sommes-nous en train d’imposer à notre corps ce que nous imposons à la nature ?

Comment notre corps, notre esprit, vont-ils, peuvent-ils s’adapter ?
Comment la nature, la faune, la flore, vont-elles, peuvent-elle s'adapter ?

C’est un domaine où les médecins et autres scientifiques spécialistes du sujet pourraient nous aider et je ne sais pas si des travaux ont été menés sur ces sujets.

D’une manière générale, il est important d’apprendre à être attentif au rythme de son corps et de son esprit pour pouvoir répondre à leurs attentes. Ainsi, il va falloir passer d’un rythme, général, linéaire et identique pour toute la population d’un territoire donné, à une saine gestion de son propre biorythme fractal, en adaptant son environnement personnel (lumière, température, type d’aliment, etc.

Une voie serait par exemple de chercher à fractaliser notre exposition à la lumière : en se ménageant de plus grands moments de faible lumière en été ou au contraire des moments de plus grande intensité lumineuse en hiver…

dimanche 13 janvier 2008

Echanges fractals au coin du feu...

Ecouter une brève introduction à un monde fractal (8 minutes) :


video